News

14 Mar 2017

La légende de Bel Ombre : Lancement officiel du 16ème numéro des aventures de Tikoulou à Rogers House

Le lancement officiel de La légende de Bel Ombre s’est fait le mardi 14 mars dans les locaux de Rogers House à Port-Louis, en présence des auteurs, de l’éditrice, de l’illustrateur, de Philipe Espitalier-Noël, CEO de Rogers, et de la presse locale.

 

Dans son discours, Philipe Espitalier-Noël a souligné l’engagement social de Rogers à travers divers combats, dont OLEA (aide aux familles en difficulté dans la région de Quartier Militaire), Cité Sainte Catherine  (lutte contre la précarité dans la région de Saint-Pierre), Passerelle Women Centre (abri d’urgence 24/7 pour femmes victimes de violence) et plus récemment le soutien au Père Pedro Opeka, fondateur des villages Akamasoa à Madagascar.

 

Il a ensuite abordé l’engagement du groupe envers l’environnement, citant diverses initiatives comme le nettoyage régulier des plages, les Eco-schools, le Bis Lamer, la Plankton Cooperative Society ou encore le plan de gestion du lagon de Bel Ombre. « La publication de La légende de Bel Ombre vient en appoint de toutes ces actions. Durant la première année suivant sa publication, nous offrirons un exemplaire gratuit à quelques 2 800 écoliers entre 8 et 11 ans qui assisteront aux sessions pédagogiques de Bis Lamer », explique Philipe Espitalier-Noël.

 

Ce 16e tome est le fruit d’un magnifique travail collaboratif entre la Rogers Foundation, les auteurs de l’ONG Reef Conservation, Claire Rose et François Rogers, l’éditrice Pascale Siew et l’illustrateur Henry Koombes. Au prix de longs mois d’efforts, ils ont su capturer, dans leurs bulles et leurs planches, l’essence même du Domaine de Bel Ombre.

 

« Je ne vous cacherai pas ma fierté personnelle, et celle du groupe Rogers, de soutenir cette création originale 100 % mauricienne. On ne pouvait rêver de meilleur ambassadeur que Tikoulou pour guider les lecteurs à travers le Domaine de Bel Ombre », a t-il ajouté.

 

Ludique, amusante, instructive, La légende de Bel Ombre nous permet de faire d’une pierre plusieurs coups. Elle contribue à éveiller les consciences à la richesse, mais aussi à la fragilité de nos écosystèmes et de la biodiversité d’île. Elle stimule et nourrit la curiosité des enfants mauriciens pour leur environnement et aide à cultiver leur goût de la lecture.

 

« Les enfants ont sauvé le monde / Et le monde ne le sait pas », a conclu Philipe Espitalier-Noël, citant le poète mauricien Robert Edward Hart.