News

25 Jan 2017

NMH : Précisions d'ENL et Rogers

Suite aux diverses réactions suscitées par leur prise de contrôle effectif de New Mauritius Hotels (NMH) le 19 janvier 2017, ENL Land et Rogers tiennent à apporter les précisions suivantes :

 

·         Le groupe ENL est investi dans NMH depuis des décennies et demeure à ce jour un partenaire fiable du développement de ce fleuron de l’hôtellerie mauricienne. ENL est convaincu que le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a un avenir prometteur et que NMH renouera rapidement avec une performance solide.

 

·         ENL Land et Rogers ont acheté des actions additionnelles de NMH le 19 janvier dernier, portant leur participation dans le capital de cette entreprise à 30.02% (contre 29.87% détenus jusqu’alors).

 

·         Selon les Takeover Rules, ENL Land et Rogers ont dès lors pris le contrôle effectif de NMH et sont passées sous l’obligation de faire une mandatory offer à tous les autres actionnaires de la compagnie hôtelière pour leur racheter leurs actions. La loi protège ainsi  les actionnaires restants en leur donnant la possibilité de se retirer s’ils n’adhèrent pas au projet d’entreprise de l’actionnaire majoritaire.

 

·         Les actionnaires de NMH sont libres d’accepter ou de rejeter l’offre d’ENL Land/Rogers. Ils ne sont en aucun cas obligés de vendre et peuvent conserver leurs actions si le prix ne leur convient pas ou si, tout comme ENL Land et Rogers, ils croient dans l’avenir de NMH.

 

·         Le mécanisme pour déterminer le prix auquel une mandatory offer doit être faite est contenu dans les Takeover Rules. ENL Land et Rogers font leur offre à Rs 21 l’action en conformité aux règlements applicables.

 

·         Les actionnaires de NMH pourront s’appuyer sur les recommandations du conseil d’administration de cette entreprise pour juger du prix de la mandatory offer. NMH est en effet tenue de commander une évaluation indépendante de l’offre faite par ENL Land/Rogers.

 

·         Il n’y avait aucune raison pour ENL Land et Rogers de faire une mandatory offer en février 2016 car à cette époque, leur participation conjointe n’avait pas dépassé le seuil des 30%. Leur actionnariat était alors de 29.87%.

 

·         En février 2016, ENL Land/Rogers avaient certes acheté des actions de NMH au même moment que SWAN. Toutefois,  il n’y avait pas eu d’action de concert entre ENL Land/ Rogers d’une part et SWAN d’autre part, en vue d’exercer le contrôle de NMH.

 

Les dirigeants du groupe ENL sont profondément attachés au respect de la loi et à l’éthique dans les affaires. Ils conduisent les affaires du groupe avec responsabilité, transparence et intégrité afin d’assurer le développement sur le long terme. ENL prendra les dispositions nécessaires pour protéger son image et sa réputation de même que celles de ses dirigeants.