News

06 Nov 2017

Opération de nettoyage à la cascade Chamarel

Des bouteilles en plastique PET se comptant par centaines, de vieux contenants, des sacs d’emballage vides et même un vieux frigo ! La collecte de déchets a été, malheureusement, très fructueuse pour les 60 bénévoles qui se sont lancés, samedi 28 octobre, dans une opération de nettoyage spectaculaire à la cascade Chamarel, aux Terres des 7 Couleurs. En effet, les 844,5 kg de déchets collectés au pied de la cascade ont dû être remontés grâce à treuil manuel installé… 93 mètres plus haut.

L’initiative collaborative, mise en œuvre dans le cadre de la campagne « We Swing for our Coast » du groupe Rogers, s’est concrétisée grâce au concours de plusieurs partenaires, soit le Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM), des trekkers bénévoles de Rando Trail & Nature, le staff de Belle-Verte et de l’Institut du Bon Pasteur, ainsi que des employés des business de la région réunis au sein de l’Association Esprit de Chamarel.

Cette opération ne s’est pas faite sans difficulté. Le terrain accidenté et la descente vertigineuse ont quelque peu compliqué la tâche des participants qui ont pu descendre en s’agrippant aux arbres et lianes, sous l’aile protectrice des policiers du GIPM. Ces derniers, parmi lesquels se trouvaient plusieurs sauveteurs-plongeurs, avaient la lourde responsabilité d’assurer la sécurité de bénévoles, eux-mêmes triés sur le volet. « Pour cette opération, nous n’avons accepté que des personnes habituées aux trails et autres randonnées, sachant qu’elles allaient devoir évoluer dans des conditions parfois difficiles », fait remarquer Emmeline Forget, CSR & Sustainable Development Executive de Veranda Leisure & Hospitality.

En bas, c’est un spectacle désolant qui s’offrait aux randonneurs : des détritus charriés par l’eau s’étaient accumulés depuis plusieurs décennies dans une magnifique caverne habitée par des centaines d’oiseaux. Sur le pourtour du bassin, il existe plusieurs caves dont le sol était également couvert de bouteilles en plastique PET. « Le comble, c’était tout de même de trouver, là, au milieu des plantes endémiques, au cœur de cet environnement très fragile, un vieux frigo tout rouillé », observe Désiré Piang Nee des Terres de 7 Couleurs.

Entre exaspération face à l’incivisme de leurs concitoyens et volonté de réhabiliter cet espace de verdure, les bénévoles ne se sont épargné aucune peine pour collecter les déchets et les sécuriser en ballots. Ceux-ci ont à leur tour été remontés grâce à un treuil manuel, fonctionnant à la manière d’un téléphérique.

« Ceux qui jettent négligemment une bouteille vide ou des sachets usagés dans un cours d’eau ne réalisent pas à quel point il sera compliqué, par la suite, d’aller récupérer ce déchet dans la nature. » Ces propos d’Audrey D’Hotman de Villiers-Desjardins, CSR & Sustainability Manager du groupe Rogers expliquent du reste la démarche de la Fondation Rogers, qui orchestrait cette opération, dans le cadre de la campagne « We Swing for our Coast » du groupe Rogers.  Cette initiative vise à sensibiliser les Mauriciens, à la nécessité de préserver les écosystèmes côtiers, dont les rivières et les cascades font partie.

A la fin de l’opération, qui a duré toute une journée, la benne à ordure installée sur le site était pleine à ras bord. Une situation somme toute assez ironique quand on sait que la cascade Chamarel demeure l’un des sites les plus photographiés de Maurice